Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MS21

  • La revue de la semaine de Jean-Luc Mélenchon

    Dans ce 27e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon explique pourquoi les législatives peuvent être l'occasion d'appliquer le programme «L'Avenir en commun» avant de donner les raisons de sa candidature à Marseille. Il apporte son soutien aux salarié.e.s de GM&S, en lutte à La Souterraine dans le département de la Creuse. Jean-Luc Mélenchon revient également sur l'absence de l'écologie dans le débat du second tour de l'élection présidentielle et invite chacun.e à être vigilant.e sur les questions liées au nucléaire ainsi qu'à la propriété des outils de production.

    ***SOMMAIRE***
    01:25 : Les législatives et les chances de la France insoumise
    04:17 : Pourquoi être candidat aux législatives ?
    05:58 : Pourquoi avoir choisi Marseille ?
    08:28 : Ce que les législatives peuvent apporter au pays.
    10:16 : Industrie et écologie
    13:20 : La lutte des salarié.e.s de GM&S à La Souterraine, dans la Creuse
    18:49 : Les stratégies américaines de prise de contrôle des entreprises françaises
    22:00 : Technip, nouvelle entreprise menacée
    23:26 : Appel à la vigilance sur les questions de propriété des moyens de production
    25:25 : L'écologie, grande absente du second tour de l'élection présidentielle
    26:16 : Les dangers du nucléaire : l'effondrement de la «poubelle nucléaire» américaine.



     


    ***LES LIENS***
    - Tout savoir sur notre campagne des législatives : https://lafranceinsoumise.fr/campagne...
    - À bout, les GM&S de La Souterraine (Creuse) piègent leur usine et détruisent des machines : http://www.lamontagne.fr/souterraine/...
    - TechnipFMC : la fusion tourne à l'avantage des Américains : https://www.lesechos.fr/idees-debats/...
    - Incident dans la «poubelle nucléaire» des États-Unis : http://abonnes.lemonde.fr/ameriques/a...

    ***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
    - Le site de campagne : http://www.jlm2017.fr
    - Le blog : http://melenchon.fr
    - Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
    - Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
    - Snapchat : @MelenchonJL
    - Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
    - Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon
    - Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon
    - Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon

    Lien permanent Catégories : À Gauche, Écologie, Économie, Europe, France, Politique 0 commentaire
  • Vous allez adorer les algorithmes de la censure

     

    La lutte contre la désinformation est en marche. Le New York Times a récemment consacré un long article aux diverses entreprises lancées pour purger Internet des fake news. Aux manettes de ces outils du futur, les médias traditionnels, Facebook, Google et même l’Otan. Pensée unique et intelligence artificielle. Le cocktail risque de détonner, nous avertir Robert Parry. (IGA)


     

    Quelques jours seulement après avoir arboré des pins du Premier amendement lors du diner des correspondants de la Maison-Blanche — pour célébrer la liberté de la presse — les médias mainstream US sont de retour pour défendre une idée bien différente : comment utiliser des algorithmes pour purger Internet de ce qui est considéré comme des « fake news ». Comprenez, ce que les médias mainstream jugent comme étant de la « désinformation ».

     

    Le New York Times est l’un des plus ardents promoteurs de ce nouveau modèle orwellien de la censure. Dans ses éditions du mardi, il a consacré les deux tiers d’une page pour encenser les entrepreneurs high-tech peaufinant l’intelligence artificielle qui sera capable de traquer et éradiquer les supposées « fake news ».

     

    Pour justifier cette stratégie draconienne, le Times n’a cité qu’un seul exemple de « fake news » affirmant que le candidat présidentiel préféré de l’establishment français, Emmanuel Macron, avait reçu un financement d’Arabie saoudite. Cette fausse histoire avait été publiée par un site web qui imitait la charte graphique du journal Le Soir et qui a permis de remonter à un numéro de téléphone du Delaware.

     

    De tels articles fabriqués intentionnellement, de même que les théories complotistes sans fondements, constituent un fléau d’Internet et méritent une vigoureuse condamnation. Cependant, le Times ne s’inquiète pas du risque potentiel de voir un groupe restreint d’entités journalistiques mainstream baser leur jugement sur ce qui est vrai ou faux à partir d’algorithmes qui pourraient purger Internet de tout avis contraire. 

     

    Alors que le Times est membre du réseau First Draft financé par Google — tout comme d’autres médias traditionnels tels que le Washington Post et le site de propagande pro-Otan Bellingcat —, l’idée d’éliminer les informations qui s’opposent aux vérités définies par ce groupe peut sembler attrayante pour le Times et les autres initiés. Après tout, ne serait-ce pas cool d’avoir un outil high-tech qui réduit automatiquement ceux qui vous critiquent au silence ?

     

    Pas besoin de beaucoup d’imagination pour deviner comment la combinaison de la pensée unique et de l’intelligence artificielle pourrait créer un futur orwellien dans lequel une version de l’histoire serait racontée et l’autre version disparaitrait de l’horizon, tout simplement.

     

    Autant le Times, le Post, Bellingcat et les autres se considèrent comme la source de toutes les sagesses, autant la réalité prouve qu’ils ont tous commis d’importantes erreurs journalistiques, contribuant parfois à d’horribles crises internationales.

     

    Par exemple, en 2002, le Times signalait que l’achat de tubes en aluminium par l’Irak révélait un programme secret d’armes nucléaires (alors que les tubes étaient en fait destinés à l’artillerie) ; le Post a écrit comme un fait acquis que Saddam Hussein cachait des stocks d’armes de destruction massive (qui en réalité n’existait pas) ; Bellingcat a déformé la portée d’une roquette syrienne contenant du gaz sarin dans un quartier près de Damas en 2013 (ce qui a donné l’impression que le gouvernement syrien était coupable alors que la fusée avait été apparemment tirée depuis un territoire contrôlé par les rebelles).

     

    Ces faux rapports — et beaucoup d’autres provenant des médias traditionnels — ont été réfutés en temps réel par des experts qui ont publié des informations contradictoires sur Internet. Mais avec le réseau First Draft et ses algorithmes aux manettes, les épurateurs d’informations auraient pu éliminer les avis contraires comme des « fausses nouvelles » ou de la « désinformation ».

     

    Risques totalitaires

     

    Il devrait également y avoir la peur — même parmi ces gardiens autoproclamés de la « vérité » — que leurs algorithmes puissent un jour être utilisés par un régime totalitaire pour piétiner les dernières braises de la démocratie réelle. Mais même en cherchant bien, vous ne trouverez aucune réflexion de ce genre dans l’article du Times écrit par Mark Scott. Au lieu de cela, le Times glorifie les créateurs de ce Meilleur des mondes.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Gouvernement, média, Monde 0 commentaire
  • Macron : Je l’ai rêvé, il va le faire !

     

    Françaises, Français

    Je vous ai compris. Je viens de battre le Front National à plate couture. J’ai enfin réglé le problème. Le fascisme n’est plus à nos portes (jusqu’à la prochaine fois). Nous n’avons pas eu à prendre les armes, d’ailleurs mes amis ont montré leur pacifisme aux moments les plus durs de notre histoire.

    Plutôt le marché que l’ultra marché. Nous pouvons désormais reprendre le fil, un temps interrompu, de la seule politique possible, le néolibéralisme décomplexé, cette politique qui depuis les « Chicago boys » au Chili de Pinochet a permis à dames et sieurs Reagan, Thatcher, Gonzalez, Sarkozy, Merkel, Valls, Hollande, El Khomri, d’éviter le pire à leur peuple : « l’extrême gauche », le « populisme », le « castro-chavisme », tous ces uberlulus qui croient en ces vieilles lunes de la « révolution » et de la lutte des classes.

    Moi je suis contre l’affrontement des classes en primaire et en secondaire. Les meilleurs élèves, doués par naissance, doivent le rester. Quant à la révolution, si elle permet à des sans dents de vivre avec dentier et comme un rentier, avec un SMIC par jour, je m’y oppose. Que se mettront les autres sous la dent ? Ne confondons pas « cent dents » et « sans argent ». Ne confondons pas justice sociale et laxisme, progrès et charité, richesse et patrimoine, souffrance et jouissance, ENA et ETNA, douleur et masochisme, colère et terrorisme. Le laxisme peut opérer comme un laxatif et faire le jeu « des extrêmes », une expression que j’aime bien, mais je me garde bien de bien l’expliciter.

    Je vous ai compris. Fort de votre immense adhésion, de ce flot ininterrompu vers le seul sauveur qui m’aille, sans autre barrage que mon aspect popu, je défendrai les acquis de mes amis. A la force du poignet, ils se les ont gagné. Respectons donc, et donc, et encore donc, la finance et la propriété d’autrui si nous voulons être respectés. Moi, produit du système, c’est parce que j’en connais les entrailles que je suis devenu un anti-système systémique, partisan de le changer afin qu’il reste en place. Je sais : il faut beaucoup de soumission pour faire un peuple libre.

    Comptez sur ma soumission à nos amis trumpistes et merkéliens, aux guerres du pétrole. François m’a montré le chemin. « Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent ». Sartre vous ment.

    Je vous ai compris. Je vais désormais tomber le masque et montrer mon vrai visage. Avec moi et même, qui mieux est, de surcroît, et en plus, avec moi, nous irons tous au pays des bisounours, des réformes généreuses en forme de bulles financières, des réformes équilibrées mais douloureuses, oui, mais pour votre bien demain, oui, pour votre bien demain ; un pays de l’administration enfin au travail, avec moins d’effectifs, cela cent ans, une économie de la flexibilité pour mieux presser et jeter ces poids morts : les flexibles, les tire au flanc, les précaires, les retraités, les immigrés… Le 49-3 deviendra le 98-6 pour davantage de démocratie et moins de rigidité. Je vais réconcilier la France.

    Je vous ai compris. Avec modestie, sans morgue ni arrogance, j’opèrerai la seule révolution qui vaille : une révolution conservatrice afin de conserver nos acquis : le MEDEF, le CAC 40, les grands groupes éditoriaux, le mentir médiatique, les régimes spécieux, les banquiers d’affaires, le code de la richesse…

    Comment donner la pièce aux salariés si ceux qui entreprennent, nos forces vives, ne réalisent pas des profits copieux ? Il faut bien qu’ils mangent et qu’ils nourrissent des millions de pauvres hères. D’ailleurs Jaurès lui même défendait l’entreprise, comme je l’ai dit à Albi, patrie de Pompidou, et qui n’est pas une île. Albi, pas Pompidou. Malgré les sbires de cette CGT dont j’aimerais tant me débarrasser, j’ai pu m’esbaudir devant « la Goulue » au musée Lautrec. Goulue, goulus goulus mes amis.

    Je vous ai compris. Comme promis, je m’attaquerai au problème des banlieues, ces territoires d’Outre France, hors la loi, qui doit être la même pour tous… Je m’engage à ripoliner toutes les façades et à apprendre les bonnes manières à ces si mal polis, ces barbares à nos bas de portes. Par ordonnance, dès cet été, je supprimerai le « tombé du camion ». Les camions seront désormais déchargés par du personnel qualifié et cela créera 136.798 emplois.

    Enfin, je serai le guide si jeune (l’âge du Christ lorsqu’il rendit l’âme, ou presque), si blême, d’une France enfin sans faim.

    « Je l’ai rêvé cette nuit, il va le faire ».

    P.S. Toute ressemblance avec des faits et personnes existantes est vraiment fortuite. Le droit à la fiction m’apparaît inaliénable.

    Source : Le Grand Soir

    Lien permanent Catégories : France 0 commentaire
  • Israël-Arabie Saoudite: une alliance solide

     

    L’alliance entre Israël et l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient continue d’évoluer rapidement au niveau de convergences géopolitiques, militaires et économiques. Si, il y a seulement quelques mois, les premiers médias du Moyen Orient et de l’Europe ont commencé à évoquer des relations et des contacts entre les deux Etats, il est clair qu’il s’agit maintenant d’une véritable normalisation des relations entre Israël et les Saoudiens, mais aussi d’une alliance politique et militaires avec des réunions et des contacts plus fréquents. 

    La preuve de ce rapprochement entre les deux pays est liée, par exemple, à l’annonce du début des travaux de construction de l’ambassade saoudienne en Israël, probablement la plus grande et la plus importante à Tel-Aviv. Officiellement, les deux pays n’ont pas des relations diplomatiques depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948 (la Nakba) qui a entraîné l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens de leurs terres. Cependant, en 2005, par un accord formel entre le président américain George Bush (proche allié d’Israël et de sa politique coloniale) et le roi saoudien Fahd, la monarchie du Golfe s’est déclarée favorable à la reconnaissance officielle de l’Etat d’Israël. Depuis lors, selon de nombreux analystes, les convergences entre les deux pays se sont progressivement confirmées, jusqu’à la récente désignation comme futur ambassadeur d’Arabie Saoudite à Tel-Aviv du prince Walid Bin Talal. 

    Les déclarations du directeur saoudien du Centre d’études stratégiques du Moyen-Orient à Jeddah, Anwar Eshqi, laissent peu de doute. Dans une interview avec le journal israélien Yediot Aharonot, l’ancien général a clairement déclaré que « la coopération entre Riyadh et Tel-Aviv contre leurs ennemis communs (l’Iran, la Syrie et le Hezbollah, ndlr) est arrivée à un tel point que l’État saoudien s’engage à encourager tous les pays arabes à normaliser leurs relations diplomatiques avec Israël ». La seule condition imposée par la monarchie saoudienne serait l’acceptation de la proposition de paix, présentée par les Saoudiens en 2016, au sujet des Territoires Occupés (Palestine et les plateaux du Golan). Une proposition qui a été modifiée, ou mieux, qui a été expurgée des clauses du droit de retour des milliers de réfugiés palestiniens dans leurs foyers et de celles pour le retour du plateau du Golan qui resterait sous administration israélienne. Eshqi a ajouté que « si le gouvernement Netanyahou accepte la proposition de paix arabe, l’Arabie Saoudite invitera Israël à participer à une confédération économique avec tous les pays de la région (pour la création d’une zone de libre-échange que les Saoudiens veulent créer sur l’île de Tiran cédée par le Général égyptien Al Sissi en 2016, avec la construction d’un pont sur la Mer Rouge reliant l’Asie au continent africain, ndlr) ». Sur le plan économique en effet, la presse israélienne rapporte que l’État saoudien et les Emirats ont signé des contrats de plusieurs centaines de millions de dollars avec Tel-Aviv précisément pour « fournir un soutien financier à l’économie israélienne.» 

    Sur le plan militaire, les convergences entre les deux pays ont des racines plus lointaines. Riyadh avait financé l’invasion israélienne du Liban en 2006, dans le but de détruire l’ennemi commun représenté par Hezbollah et par la résistance libanaise (Source AFP). Le soutien économique a été le 

    même lors de l’opération militaire contre Gaza en 2008-2009, appelée « Plomb durci », parce que la résistance palestinienne n’était plus alignée aux directives saoudiennes. 

    Ces dernières années, les accords de Vienne (entre le quintet Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie ainsi que Allemagne et Iran), l’influence croissante de la République iranienne, le changement de direction de l’administration Obama (avec une détérioration des relations entre les Etats-Unis et ses alliés traditionnels dans la région, les Saoudiens et les Israéliens) et, enfin, les difficultés à faire tomber le régime syrien de Assad Al Bachar, ennemi commun, ont amené inévitablement les deux pays à une alliance solide. 

    Au niveau militaire, l’Etat juif soutient, officiellement et officieusement, toutes les initiatives et les interventions de Riyadh. Au Yémen, par exemple, le gouvernement israélien fournit des armes et un soutien logistique aux troupes saoudiennes qui combattent les chiites (Houti), ce qui entraîne le massacre des civils. Le même soutien, indirectement, s’opère contre les groupes djihadistes financés et soutenus par les Saoudiens en Syrie au point qu’un analyste israélien, Yossi Melman, a écrit dans le Jerusalem Post que «les groupes djihadistes comme Daesh ou Al Nusra ne sont pas une menace pour Israël parce que, depuis que ces groupes se sont installés dans la zone des hauteurs du Golan, ils ont toujours fait preuve de bonnes relations de voisinage avec Israël». Le soutien logistique et médical des miliciens djihadistes protégés et soignés dans les hôpitaux israéliens a été documenté dans le passé par plusieurs journaux du Moyen-Orient. 

    Témoigne de cette coopération militaire bien établie la construction d’une base militaire dans le territoire saoudien dirigée par les troupes américaines et, pour la première fois, par l’armée israélienne. La base, qui a des systèmes de radar et de missiles sophistiqués, a été construite dans la région de Tabouk, dans le nord-ouest du royaume saoudien, et est devenue opérationnelle depuis novembre 2016. La nouvelle a été annoncée par le site israélien Hona et une parlementaire de la gauche sioniste du parti Meretz, Zahaava Gal-On s’est déclarée « désorientée par la décision prise par le Premier ministre Netanyahou parce qu’il placerait les officiels israéliens en première ligne contre les risques d’attaques terroristes des djihadistes en territoire saoudien « . 

    L’alliance entre ces deux pays apparaît donc de plus en plus forte et consolidée. Dans une perspective régionale, le plus préoccupant, en particulier pour la résistance libanaise et palestinienne, est le fait que la stabilisation des relations entre Israël et les puissances sunnites va permettre à Tel-Aviv de poursuivre tranquillement sa politique raciste et coloniale ou de frapper son ennemi avoué, le Hezbollah, sans trop de répercussions au niveau international. L’élection à Washington de Donald Trump, fidèle ami de Tel-Aviv, semble même soutenir la consolidation d’une telle alliance dans la lutte contre l’Iran. Les paroles menaçantes «je ne conseille à personne de nous provoquer ou nous tester» proférées par le ministre israélien de la Défense, le faucon et ultra-nationaliste Avigdor Lieberman, lors d’une visite à la frontière nord avec le Liban ne semblent malheureusement pas prononcées par hasard.

    Source : Investig’Action

    Lien permanent Catégories : Monde 0 commentaire
  • Cuba : le mois de la culture française

    La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

    Les nouveautés depuis le 27 avril 2017

     

    La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

    > Chers amis,

    > Rentré dimanche de La Havane après une semaine intense de rencontres pour notamment préparer notre initiative de Novembre 2019, « Victor Hugo visionnaire de Paix » à l’occasion du 500e anniversaire de la capitale cubaine.

    > Avant de vous faire part des résultats obtenus,un coup de phare sur l’événement de la semaine : la célébration du 1er mai, journée des travailleurs. Sans avoir eu le plaisir et l’avantage d’en constater de visu l’ampleur, j’ai pu la mesurer à la lecture des journaux cubains et des messages des amis français présents. Plus de 500.000 personnes à La Havane pour ce rassemblement, le dernier comme chef de l’État pour Raul Castro, qui quittera ses fonctions en février prochain, et le premier depuis la disparition de Fidel. Volonté de poursuivre la construction d’une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable. Le Secrétaire Général des syndicats a conclu son discours en ces termes : « Nous réitérons une nouvelle fois notre revendication légitime pour la levée du blocus économique, financier et commercial imposé par les États-Unis contre Cuba qui cause tant de dommages et de privations à notre peuple et qui est le principal obstacle pour le développement de notre économie. » De tels rassemblements avaient lieu dans toutes les villes cubaines avec au total plusieurs millions de participants. Je n’en ai vu aucun écho dans les médias français…

    > Très grande satisfaction pour un bilan d’ensemble, particulièrement riche, de notre semaine de rencontres, réalisées avec Victor Fernandez.

    > Au LOTO, on dirait carton plein, nous constatons : mission accomplie.

    > Après le soutien obtenu du Ministre cubain de la Culture, Abel Prieto, nous avons pu nous entretenir avec les responsables de la municipalité de la capitale cubaine, dont l’assistant du Président chargé de l’organisation de novembre 2019, avec Eduardo Torres Cuevas, Directeur de la Bibliothèque Nationale, Président du Groupe d’amitié de l’Assemblée nationale, avec Jorge Fernandez Torres, directeur du musée national des beaux-arts, avec Carmen Suarez Leon, directrice au Centre d’Études Martiannes, directrice du mensuel électronique en français « Lettres de Cuba ». Mention particulière pour celle que nous avons eue avec Eusébio Leal, Historien de la ville de La Havane. Moment particulièrement émouvant et chaleureux avec un ami de l’association, qui depuis 15 ans nous accorde sans compter sa confiance dans le travail que nous effectuons avec la Maison Victor Hugo. Malgré la maladie, la fatigue due au traitement lourd qu’il subit, ce grand intellectuel, généreux, nous a accordé cet entretien et nous a assuré de son soutien total pour l’initiative de novembre 2019. Merci à lui et nos vœux de meilleure santé.

    > Le mois de la culture française dont le lancement avait lieu pendant notre séjour, de même que celui du mois du cinéma français, nous ont permis d’avoir des contacts avec notre ambassade. Nous avons pu saluer notre ambassadeur, Monsieur Jean-Marie Bruno, et rencontrer Philippe Murcia attaché d’action culturelle ainsi que le délégué général de l’Alliance Française Édouard Mornaud.

    > Tous ces interlocuteurs ont accueilli notre projet avec enthousiasme et se sont engagés à le soutenir et à examiner quelles initiatives leurs institutions pourraient prendre afin de s’y associer.

    > Nous avons eu plusieurs autres rencontres sur des sujets qui font l’objet de projets concrets de l’association. L’une d’elles avec le Premier Vice-Président de l’Institut Naional des Ressources Hydrauliques, l’autre avec Lazaro Rivera Hernandez Directeur Général du Grand Parc Métropolitain, avec qui nous sommes allés voir l’avancement de la mise en place de la pépinière financée par notre comité du Gard.

    > Les résultats de cette mission vont être examinés et analysés par le bureau et le conseil d’administration de CCF afin de poursuivre l’organisation de ce grand événement. Nous aurons le plaisir de vous en informer régulièrement.

    > Je me permettrai, la semaine prochaine de vous faire part de quelques réflexions au sujet de la situation générale, telle que je l’ai ressentie, de l’activité de la Maison Victor Hugo et des possibilités d’accueil que cette dernière offre. Mais déjà ces dernières semaines, grâce aux informations transmises par sa direction et ses collaborateurs, au travail de mise en forme de nos amis Paula et Gérard, vous avez pu vous rendre compte de la multitude d’initiatives qui ont été réalisées dans ce magnifique établissement et cela continue en Mai ! La directrice Lisa vient de nous informer que la MVH est totalement partie prenante du Festival du Cinéma français. 11 films y seront projetés entre le 3 et le 26 mai. Nous qui accompagnons la Maison dans ses activités, nous sommes fiers qu’elle soit l’un des lieux d’accueil de ce formidable festival.

    > A demain, avec Michel Humbert, pour quelques BRÈVES.

    > Roger Grévoul
    Président Fondateur de Cuba Coopération France
    Responsable politique du site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

    Les défis de l’athlétisme cubain...

    par Nuria Barbosa León le 4 mai 2017

    Nouvelle traduction du « Vieil homme et la mer » d’Hemingway, 65 ans après

    par Michel Porcheron le 2 mai 2017

    > « Le vieil homme et la mer » de Hemingway parut en France en 1952 chez Gallimard, traduit par Jean Dutourd. Quelque mois à peine après la sortie de la V.O, « The Old Man and the Sea » chez Scribner à New York.

    > « Le vieil homme et la mer » a été, et l’est toujours, le livre le plus vendu de Hemingway (21 juillet 1899- 2 juillet 1961), dans toutes les langues.

    > Pourtant, âgée de 65 ans, la traduction de Jean Dutourd (1920-2011) a fait aujourd’hui son temps. C’est l’éditeur Gallimard lui-même qui en a décidé ainsi. En 2012, Gallimard, en tant que détenteur des droits d’exploitation du roman, s’était opposé à l’écrivain François Bon. Jugeant « lourdingue » la traduction de Jean Dutourd, François Bon avait publié sur son site internet sa propre traduction du « Vieil homme et la mer ». Gallimard avait demandé et obtenu le retrait de ce texte.

    > La nouvelle traduction du « Vieil homme et la mer » (sortie le 4 mai prochain) est due à Philippe Jaworski, professeur à Paris-7 (mp).

    Journée Cubaine n°2 avec Cuba Coopération Lille Métropole

    par Comité Lille Métropole le 2 mai 2017

    > Deuxième journée organisée par le comité Lille Métropole de l’association Cuba Coopération France. Exposition, initiation danse, film, débat, soirée festive avec tapas, concert du Trio Cubano, animations danses par Pedro Gonzalez.

    "Ce soir, on refait le Monde" Victor Fernandez à Radio Art Mada (3)

    par Gérard le 1er mai 2017

    > 3eme partie de l’interview de Victor Fernandez par Alain Desmarest, agrémentée de photographies prises à Cuba en novembre 2015.

    Vème Rencontre franco-cubaine de néonatalogie à la Casa Victor Hugo

    par Deivy Colina et Lisa del Prado, Traduit par Mireille Tixe Cobian le 30 avril 2017

    > C’est une tradition et nous remercions les responsables de l’association "Nenes del Mundo" d’avoir choisi, une nouvelle fois la maison pour cette importante rencontre franco-cubaine.

    > .Ainsi la Maison Victor Hugo de la Havane a été le lieu de nouveaux liens de coopération entre Cuba et la France avec la tenue, les 13 et 14 avril, de la V° Rencontre franco-cubaine de néonatalogie. Cette initiative, organisée par l’association franco-cubaine de néonatalogie ’Nenes del mundo’* (bébés du monde), a permis à nouveau un échange entre les soignants des services infantiles des deux pays.

    Pour la diffusion de bonnes pratiques agroécologiques

    par Nuria Barbosa León le 30 avril 2017

    > Les complexités de son environnement national et international ont conduit la Station expérimentale des pâtures et des fourrages Indio Hatuey à concevoir une démarche d’innovation stratégique permanente afin de contribuer au développement local durable à travers des modèles de production agroécologiques.

    Vingtième festival du cinéma français

    par Susana Méndez Muñoz CUBARTE le 29 avril 2017

    > Article publié sur le site cubain CUBARTE.

    Programme du 20ème Festival du Cinéma français à La Havane

    par Edouard MORNAUD le 29 avril 2017

    > Organisé depuis 1992 par l’association Cinémania du réalisateur et producteur Christophe Barratier et par Nouredine Essadi, avec le soutien constant de l’Alliance française de Cuba et de l’ambassade de France à Cuba, le festival est aujourd’hui considéré comme le grand rendez-vous annuel de la culture française à Cuba. En terme de programmation, qualité et quantité, et de fréquentation il s’agit du Festival le plus importante de toute l’Amérique Latine ... et au delà !

    Programme culturel de mai 2017 à la Casa Victor Hugo

    par Paula Lecomte le 29 avril 2017

    > La Maison Victor Hugo de la Havane offre chaque mois de nombreuses activités aux havanais comme aux touristes. À côté de ces activités que l’on peut qualifier de régulières et qui attirent toujours un public plus nombreux, d’autres s’ajoutent comme ci-dessous en fonction des collaborateurs présents, de dates commémoratives, de moments particuliers liés aux autres activités dans la capitale, etc . . .
    Nous vous invitons à les découvrir.

    Les brèves de la semaine...

    par Michel Humbert, Roger Grevoul le 28 avril 2017

    > Rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et le Maroc. Le 21 avril au siège de la mission permanente de Cuba à l’ONU, les gouvernements de Cuba et du Maroc ont signé un accord pour le rétablissement des relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs entre les deux pays. Ces relations avaient été rompues unilatéralement par le Maroc le 22 avril 1980 suite à l’accréditation par Cuba d’un ambassadeur Sahraoui à la Havane. Cuba a indiqué que sa volonté politique était de tendre des ponts, (...)

    Nouveau cycle de conférences aéronautiques à la Casa Victor Hugo

    par Gérard le 28 avril 2017

    > Dans le cadre du cycle de conférences aéronautiques qui a pour siège la Maison Victor Hugo de la Havane, celle-ci a invité, le samedi 29 avril, deux figures connues du monde de l’aéronautique, le capitaine pilote Gaston Sariol et l’ingénieur aéronautique Victor Pina Tabìo.

    Lien permanent Catégories : Cuba 0 commentaire
  • Attention : le danger du vote blanc ou de l'abstention

     

    Le 2° tour de la présidentielle s’avère cornélien. Voter pour la peste ou le choléra.

    En ma qualité de responsable de ce blog, je crois que mon devoir est de vous mettre en garde contre les réactions suite à la déception des résultats du 1° tour.

    Ne vous laissez pas aller, j’ai failli le faire, mais j’ai réagi.

    Même un vote blanc ou nul, massif, ne sera pas pris en compte.

     

    Tout sauf Le Pen !

    Je voterai donc Macron le 7 mai

     

    Le 8 mai, je rentrerai en résistance

     

    Il nous sera plus facile de nous débarrasser de Macron que de Le Pen.

    J’ai été, comme vous, très découragé du résultat, moi qui me suis battu pour la France Insoumise.

    Courage chers lecteurs.

     

    Charles

     

    Si vous voulez me répondre, notre mail est : ms21nord@orange.fr

    Les commentaires sont aussi ouverts à tous ci-dessous

     

     

    Lien permanent Catégories : Extrême Droite, France 0 commentaire